La croisade des enfants

Publié le par muriel



Après l'échec de la troisième croisade de 1190, où Richard Coeur de Lion n'a pu reprendre Jérusalem, un jeune pâtre de 12 ans, originaire de Cloyes et nommé Etienne (le Précose), déclare se sentir appelé par Dieu pour diriger une nouvelle croisade en Palestine. A Vendôme, il harangue de nombreuses foules d'enfants, qui le suive à Paris dans l'espoir d'obtenir l'appui de Philippe Auguste.

Dans un premier temps, le roi veut les renvoyer chez eux, puis il se souvient des paroles de Jésus Christ : "Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêcher pas, car le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent." Des ambassadeurs sont chargés de répandre dans le royaume l'appel de la croisade. De nombreux adeptes rejoignent ainsi Etienne de Cloyes à Vendôme : "Ce sont des voix blanches qui nous ont appelés dans la nuit. Elles appelaient tous les petits enfants. Elles étaient comme les voix des oiseaux morts pendant l'hiver. Et d'abord nous avons vu beaucoup de pauvres oiseaux étendus sur la terre gelée, beaucoup de petits oiseaux dont la gorge était rouge. Ensuite nous avons vu les premières fleurs et les premières feuilles et nous en avons tressé des croix".

De Vendôme, le jour de la Pentecote, les enfants, que les rares chroniques estiment au nombre de 50 000 gagnent Marseille. Ils embarquent sur sept navires sans savoir qu'ils ne toucheront jamais la Terre Sainte. Les naufrages se succèdent : de jeunes croisés périssent par milliers (à mon avis, il fallait plus que sept bateaux ou alors ils y en avaient avec des bouées ou c'était la multiplication des croisés, pardon pains), d'autres échouent à Bougies, sur la côte africaine, où ils sont vendus comme esclaves par les marins qui les ont apportés.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

robic 30/10/2009 23:11


Je viens te souhaiter une douce nuit après avoir passé une merveilleuse journée due à la visite de mon cadet Michel et ses deux filles, mes petites filles, Lola 23 ans et Marie 20 ! Deux
ravissantes jeunes femmes qui me rendent la vie infiniment plus douce... Et puis, j'arrive du chili grace à thalassa... Tendres bises. Hugues.


mamie-lucette 30/10/2009 18:13


Bonsoir Muriel, j'ai fai de la couture pour un arrière petit neveu toute la journée (des doubles rideaux à la machine à coudre), je suis lessivée. Ces pauvres enfants qui sont partis faire la
croisade ne s'attendaient pas à périr en mer ou à etre vendus comme esclaves. Un ebien triste fin d'un coté comme d'un autre. Je te fais de gros bisous, à demain


saintsaire 30/10/2009 13:39


Comme quoi, il y a toujours eu des illuminés à ne pas suivre...
Il est une base sûre et solide, c'est la Parole de Dieu.
Et pour bien la comprendre nous avons besoin de demander l'aide du Saint-Esprit.
Que la volonté de Dieu soit faite et que Muriel parle et marche, c'est dans le nom de Jésus notre Sauveur et Seigneur que nous le demandons afin que cela serve à la seule gloire de Christ !
Bon courage ma chère Muriel et que ta foi progresse encore !
De tout coeur avec toi
Gros bisous


Colombe777 30/10/2009 13:35


un régal toute cette histoire...merci muriel
God Bless