La Reine Margot est répudiée

Publié le par muriel




En juillet 1599, Henri IV dépêche à Rome son ambassadeur Brûlart de Sillery, chargé d'informer Clément VIII que la reine Marguerite, à la veille de la Saint Barthélémy, a accepté de s'unir au roi de Navarre sous la pression de Catherine de Médicis et de Charles IX. Silléry précise au pape que la mariage a été célébré avant que la dispense de consanguinité ne soit parvenue à Paris.

D'ailleurs, Marguerite elle-même réclame l'annulation de son mariage. Le tribunal, présidé par le nonce Alexandre de Médicis, cardinal de Florence, auquel se joigne l'évêque de Modène et le cardinal-archevêque de Toulouse, siège à Paris, au palais abbatial de Saint Germain des Prés.

Le 12 novembre, les prélats demandent à Henri si le mariage a été consommé : "Jeunes tous deux et de tempérament gaillard que nous étions, la reine et moi, pouvait-il en être autrement ?"  Le 28 novembre, Marguerite reçoit l'archidiacre Berner, accompagné du protonotaire Rossignol. Elle leur assure que son frère et Catherine de Médicis l'on autrefois contrainte à épouser Henri de Navarre. Elle insiste sur un point confirmé par des témoins : à la cathédrale, au moment de donner son consentement, son frère Chales IX l'avait forcée à courber la tête en signe d'acquiessement.

Le 17 décembre, les cardinaux-juges prononcent l'annulation permettant "au roi Très Chrétien et à la Sérénissime reine de convoler en d'autres noces; en dédommagement de la couronne qu'elle perd, Henri affirme à Margueritte qu'il sera désormais pour elle un frère : "Il est vrai, répond- elle, qu'en ce gain je perds de vos bonnes grâces affaiblirait ma consolation et me considérerais que ce sont vos volontés et que vous croyez que mon dommage réussit au bien du public. Je me range donc à cette loi, non pour vous contenter, mais pour vous obéir.

Le 29, elle reçoit le titre de duchesse de Valois et, afin de payer une partie de ses dettes, un versement de quatre annuités de 20 000 écus.

Commenter cet article