Les bubons de Marseille

Publié le par muriel







Une épidémie terrible ravage la ville de Marseille. Elle semble être celle de la peste : "C'est, nous dit la chronique du temps, des bubons ressemblant à des noix qui se formaient à l'aîne ou dans d'autres parties délicates encore du corps humain".

Le célèbre écrivain et prêtre marseillais Salvien nous témoigne : "Ca et là gisaient, je les ais vus, je les ais portés dans mes bras, des cadavres des deux sexes, nus, démembrés, attristant les regards et servant de nourriture aux oiseaux et aux chiens Les vivants étaient frappés par la contagion. Les cadavres exhalaient des odeurs sinistres. La mort sortait de la mort."

De nombreuses épidémies de peste s'abattront à nouveau sur Marseille au fil des sciècles. La plus tristement célèbre sera celle de 1720, qui décima la moitié de la ville, à savoir plus de 40 000 habitants.





Commenter cet article

Guinyv 17/10/2009 21:55


Terrible époque heureusement révolue ..; Bonne soirée Muriel amitiés Yves


robic 17/10/2009 21:10


C'était et c'est encore dans certains pays pauvres infiniment plus grave qu'une banale grippe A ! J'ai reçu ce matin le détail de mon périple au chili et à l'ile de pâques. Ca m'a mis l'eau à la
bouche.J'aimerai te faire partager ma joie et te remettre le moral au beau fixe. Je regrette la possibilité qu'on avait sur orange de s'envoyer des messages privés.Lorsque je pars en "vacances",
j'envoie toujours une carte postale à mes amies blogueuses comme Christine ou Danyll, dont nous avons échangé nos adresses par email. Qu'en dis-tu ? Je te souhaite une douce nuit très
apaisante.Bisous.Hugues


mamie-lucette 17/10/2009 11:30


bonjour Muriel, c'était une maladie terrible que la peste et elle ravageait des villes entières. Maintenant il y a bien d'autres maladies que la science ne sait pas encore bien soigner. Bonne
journée et bons baisers


saintsaire 17/10/2009 10:58


Bonjour chère Muriel. En Jésus-Christ, prend l'autorité de dominer cette maladie, en Lui la victoire t'appartient ! N'oublie jamais ça !
La semaine prochaine je suis dans la Seine et Marne, on verra la semaine d'après si tu peux nous recevoir. Cela me ferait plaisir de te connaitre. Bon week end et gros bisous