Solennité de la Toussaint

Publié le par muriel

LA SOLENNITE DE TOUS LES SAINTS est née au VIIIème siècle celtique.

L'Eglise nous propose cette vision de gloire, au seuil de l'hiver, pour nous inviter à vivre dans l'espérance du renouveau par-delà la mort. Elle veut aussi nous rendre conscients de notre solidarité avec tous ceux qui sont entrés dans le monde invisible.

C'est dans la joie que nous fêtons les saints, dont "nous croyons qu'ils vivent désormais près de Dieu" où "ils intercèdent pour nous".

Chaque saint vit intensément de la vision de Dieu et de son amour, mais tous ensemble constituent une cité, "la Jérusalem d'en haut", un royaume ouvert à ceux qui auront vécu selon les Béatitudes. Ils sont l'Eglise du ciel.

Le bonheur de "nos frères saints" procède de Dieu, dont chacun reproduit l'image d'une manière unique. Aussi, en les célébrants, est-ce Dieu, le seul saint, "que nous admirons et adorons".

Tous ont été sauvés par le Christ, tous sont nés de son coté ouvert. C'est pourquoi le lieu par excellence de la communion avec les saints est l'eucharistie.

C'est là que le Seigneur Jésus les a "sanctifiés dans la plénitude de son amour".

C'est là que nous pouvons demander humblement à Dieu de "nous faire passer de cette table, où il nous a reçus en pélérins, au banquet préparé dans sa maison".

Commenter cet article

Andre26530 02/11/2009 02:51


Bonjour.
Mamie Lucette est très occupée. Elle n’a pas encore compris ou vu mon article dans la rubrique "Défunts – Toussaint". J’y ai ajouté quelques détails.
Que Dieu vous bénisse par la présence de son Esprit. Amen. André


mamie-lucette 01/11/2009 17:22


Bonsoir Muriel, je reviens seulement de chez Sylvie sous la pluie et le vent, un vrai temps de Toussaint aussi triste que nos souvenirs. Je ne sais pas pourquoi André dit qu'il ne faut pas prier
pour nos défunts ? Ce matin, le pretre pendant la messe a donné le noms des perdonnes décédées pour qui l'on disait la messe. Bonne fin de journée et gros bisous


Andre26530 01/11/2009 15:03


Bonjour Muriel,
Dans Jean 5:14, Jésus dit au paralytique qu’il a guéri: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire.
Il faut se méfier des religions, vérifier dans les Écritures tout ce qu’elles nous disent.
Actes 17:11 Ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.
1 Thessaloniciens 5:20-22 N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; abstenez-vous de toute espèce de mal.
Nous pouvons évoquer les défunts (parler d’eux ou penser à eux), entre nous seulement, pas auprès de Dieu, ce serait une prière pour les morts, une abomination. Nous ne devons pas les invoquer, pas
leur parler, ni prier pour eux. Ça vaut autant pour Marie que pour les autres défunts.
Parce qu’ils sont dans notre souvenir, nous nous rappelons les bons moments. Si de mauvais souvenirs nous viennent, pardonnons leurs auteurs si ça n’a pas été fait. Il n’y a pas à invoquer le
Seigneur pour ça.
Chère Muriel, reçois les bénédictions divines, au nom de Jésus-Christ notre Seigneur, pour la gloire de Dieu. Amen. André