Pose de la première pierre de la Bastille

Publié le par muriel


Dès son avènement, en 1364, Charles V s'installe dans l'hôtel Saint-Paul à Paris, situé en face de l'enceinte de Philippe Auguste, dans le quartier Saint Antoine. En 1369, la guerre avec les Anglais ayant repris, le roi se juge insuffisament protégé par les fortifications élevées par Etienne Marcel à l'extrémité de la rue Saint-Antoine. Le 22 août 1369, Hugues Aubriot, surintendant des finances et prévôt des marchands, lui soumet alors le plan d'une bastille destnée à couvrir la capitale du côté du faubourg. Elle serait composée de deux grosses tours rondes, reliées entre elles par une porte fortifiée. Il en pose la première pierre le 22 juillet 1370. Le manque de main d'oeuvre se faisant cruellement sentir, il envoie les archers recruter tous les chomeurs de la capitale pour les enrôler de force sur le chantier.

Pendant la construction, il entame également le petit Châtelet, le pont Saint-Michel, les premiers égoûts voutés et une partie des quais. Vers la fin de sa vie, il entre en conflit avec l'Université et l'évêché, qui l'accuse d'impiété, d'hérésie et de sorcellerie. Condamné en 1381 "à la pénitence perpétuelle, en la fosse, au pain de tristesse et à l'eau de douleur", il est le premier de l'histoire à être jeté dans les cachots de la bastille même qi'il vient d'achever et que l'on appelle désormais la Bastille, le nouveau roi Charles VI ayant fait de la forteresse une prison. La Bastille est alors composée de huit tours dont les murs ont six pieds d'épaisseur (un pied étant égal à 33 cm). Elles sont reliées entre elles par des murs de neuf pieds d'épaisseur. Un large fossé, rempli en hiver par l'eau de la Seine, entoure la forteresse. Ce sera pratiquement la physionomie qu'elle présentera en 1789

Commenter cet article

Guinyv 05/11/2009 17:38


AH! ça ira .... bonne soirée Muriel amitiés Yves


robic 05/11/2009 12:03


Je me suis laisser dire, qu'à la prise de la Bastille, il y avait à peine 10 prisonniers...Peux-tu éclairer notre lanterne, grande historiene ? Enfin pas avec celle dont on menaçait d'y pendre les
bourgeois! Tu vois, t'es pas seule à dire des âneries! Grosses bises.


Jonathan 05/11/2009 11:23


Le pôvre homme ! Les bâtisseurs étaient tellement émerveillés qu'il lui disait :
"Hugo brio" ! bon pas terrible... je dois commencer à fatiguer. Enfin il a été libéré un peu avant sa mort par les maillotins je crois !
Je te souhaite une bonne journée.
J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir.
Gros bisous


mamie-lucette 05/11/2009 07:13


Bonjour Muriel. Je suis toujours très interéssée par tes récits historiques
Charles V a eu une triste fin de vie pour un roi, enfermé dans la prison qu'il avait fait batir. Aujourd'hui, je passe la journée à Evreux avec ma fille pour sa fete . Bonne journée et gros bisous