Philippe Auguste fait paver les rues de Paris

Publié le par muriel


En 1186, Philippe Auguste s'occupe de l'assainissement de Paris, dont les rues sont de véritables cloaques remplis d'immondices. En outre, elles sont parcourues à toutes heures par des animaux domestiques, surtout par des porcs. En 1131, l'un d'eux qui divaguait rue Saint-Jean, heurta le cheval du Prince Philippe, héritier du roi Louis VI le Gros, qui chuta et mourut de ses blessures.

Le roi fait donc établir le premier pavé de Paris : "Philippe retenu alors quelques temps à Paris par les affaires de l'état, s'approcha d'une des fenêtres de son palais, où il se mettait ordinairement pour se distraire par la vue du cour de la Seine. Des chariots qui traversaient en ce moment la Cité, ayant remués la boue, il s'en exhala une telle puanteur que le roi ne put y tenir. Dès lors, il forma le projet d'un travail bien ardu, mais nécessaire, et qu'aucun de ses prédécessseurs n'avait osé entreprendre, à cause des grands frais et des difficultés que présentait son exécution.

Il convoque les bourgeois et le prévôt de Paris, et leur ordonne de faire paver toutes les voies et places de la ville. Le chantier s'ouvre rue de la Barillerie. On recouvre le sol de carreaux en "grès gros et fort" aux frais de l'Etat. En revanche, dans les quartiers les plus pauvres, ce sont les habitants qui doivent eux-mêmes "amender et refaire chacun en droit soi, les pavements des chaussées."

Après le pavage des rues, le projet suivant, mené à bien, consiste à multiplier les institutions et les monuments de la capitale. Pour faciliter l'approvisionnement de Paris, Philippe fait bâtir les premières halles, au lieu nommé les Champeaux, et y fait élever de nombreuses boucheries. Pour remplacer les aqueducs romains, depuis longtemps hors de service, il fait construire l'aqueduc Ménilmontant et de Romainville. C'est le début du règne de Philippe Auguste bâtisseur.

Commenter cet article

Guinyv 29/10/2009 21:47


Exellent cours d'hstoire ...Bonne soirée Muriel amitiés Yves


mamie-lucette 28/10/2009 17:41


Bonsoir Muriel, j'espère que ton chien ne te rapporte pas des rats qu'il aurait attrapé, moi, mon cha me rapporte bien ces trophées. Bonne soirée et gros bisous


mentale 28/10/2009 08:28


bonjour, demain j'ai les clés de ma nouvelle maison!!! pour le vaccin de la grippe A, en effet, je ne pense pas qu'il y ait plus de risques que celui de la saisonnière, là ca fait 2 jours que j'ai
été vaccinée et je ne vois pas la différence!!! bise


mamie-lucette 28/10/2009 08:07


Bonjour Muriel, le roi Philippe Auguste a eu la bonne idée de faire paver les rues de PARIS car cela devait etre un véritable bourbier. Je repense à notre rencontre et j'en suis toujours
émerveillée de t'avoir vu marcher (remercions le Seigneur qui t'a guerie) Tu dis à Jonathan que tu n'as pas mon mail, le voici ;
michel.guerder@orange.fr comme celatu pourras plus facilement m'écrire. Mon chat n'a pas mangé l'oiseau, il n'attrappe que des musaraignes. Alors ton chien a mangé la croute de la tarte. As tu vu
un cerf venir dire bonjour à celles de la tapisserie. Je t'embrasse de tout coeur, Lucette


robic 28/10/2009 07:52


Mon Dieu ce que tu es matinale!!! Une envie naturelle vient de me réveiller, et curieux...L'histoire du cochon me fait souvenir d'un récit de Michel Zévaco expliquant que le cabaret de la truie
pendue venait du fait que cette maman cochon ayant fait tomber un bourgeois de la haute, fut jugée, condamnée à mort et pendue!Avant de descendre déjeuner, je vais jeter un oeil à l'étage de
dessous. Bises.