Parole de Dieu pour un dimanche

Publié le par muriel

Dimanche après dimanche, les lectures bibliques dessinent la fresque du grand projet de Dieu sur le monde et l'humanité. Et, en ce dernier dimanche de l'Avent, tout proche de la fête de Noël, il nous est offert une vue d'ensemble particulièrement saisissante.

Au centre de la toile, la rencontre de deux femmes enceintes ; dans une atmosphère de joie et d'allégresse infinie, elles prennent conscience de porter l'avenir de l'humanité. Comment ai-je ce bonheur que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ? s'émerveille Elisabeth (Lc 1, 43). Un long passé a précédé et préparé cet instant de la venue du Sauveur dans le monde. Ses origines remontent aux temps anciens, disait déjà Michée (5, 1), huit siècles auparavant. Marie, a son tour, s'inscrit dans cette longue histoire d'alliance entre Dieu et le peuple d'Israël pour le bonheur de toute l'humanité. Son amour s'étend d'âge en âge sur ceux qui le craignent (ceux qui lui font confiance). (...) Il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères (Lc 1, 50.54-55). Plus tard, l'auteur de la lettre aux Hébreux comprendra comment le Sauveur né à Noël a scellé définitivement l'Alliance nouvelle, en se mettant résolument, humblement, à la disposition de son Père. Me voici, je suis venu pour faire ta volonté (He 10,9)

Commenter cet article