L'Affaire Steinhel

Publié le par muriel

Où comment j'ai appris à taper à la machine


Mon Grand Père paternel était un jeune ingénieur devant partir pour les Etats Unis prendre son premier poste. Il habitait à l'époque dans un petit hôtel juste en face de chez Meg Steinhel et sa famille.

 Il n'a pas assisté aux amourettes avec Félix Faure, et n'a pas eu la phrase célèbre " Sa Connaissance est partie par la porte de derrière".

Mais a été le premier témoin à rentrer chez les Steinhel après la mort de Monsieur et a trouvé sa femme attachée sur le lit de sa fille. Il n'a pas asssisté au procès, étant parti aux Etats-Unis.

Comme c'était un ingénieur, plein d'inventions, dont "les pattes à ressorts" pour passer les tranchées (on n'a jamais eu le droit de les essayer, histoire de ne pas se péter une jambe), les premières cocottes minutes dont il n'a pas eu le brevet et il écrivait ses mémoires sur des dos d'enveloppes , mes Parents ont touvé malin de me les faire taper à la machine car elles étaient écrites sur des enveloppes retournées.

Bien entendu tout le monde les applaient "Les Mémoires d'un Ane", ce qui était très vilain et idiot il y avait des choses très intéressantes : comme descendre la frontière du Canada au sifflet pour descendre prendre ses  repas et pas stupide, puisque 40 ans après,  je l'ai fait au Radjasthan.

Il est décédé chez lui dans le Nord asphixié, car n'ayant plus d'odorat et ne voyant plus la flamme d'une gazinière, il est parti la nuit, le gaz allumé.

 Heureusement, sa fidèle Zoé (femme d'un marinier, puis femme de ménage) et son fils René Paul qui habitaient chez lui ont échappé au malheur. Je passais mon bac à cette époque.

Je pense que je les ai encore, mais où? .Quant à la machine, elle a du partir dans une poubelle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Guinyv 09/11/2009 16:31


Ce serait interessant de les retrouver..; bonne fin de journée Muriel amitiés Yves