Louis XI meurt d'ennui

Publié le par muriel



En mars 1481, Louis XI est victime d'une hémorragie cérébrale qui le prive de l'usage de ses sens pendant 15 jours. Une seconde attaque, en septembre, bien plus courte, n'en est pas moins grave. Il est complètement rétabli quelques semaines plus tard, mais, dès lors, ses forcent commencent à labandonner. Superstitieux, il refuse de se coucher sur ce qui pourrait être son lit de mort. Pour tromper la maladie, il revêt des habits de soie et de satin aux riches couleurs doublés de précieuses fourrures, se fait envoyer des tortues de mer, des élans de Pologne et des pantères de Barbarie pour agrandir sa ménagerie.

A ses intimes, il confie qu'il ne pense pas atteindre 60 ans, car, depuis un siècle, dit-il aucun roi de France n'a atteint cet âge là. Le 25 mai, après avoir reçu un message de son chancelier, il lui répondit : "Je vous remercie pour vos lettres, mais je vous prie de ne plus m'en envoyer par celui qui les a apportées, car je lui ai trouvé le visage terriblement changé depuis que je ne le vis, et vous promets pour ma foi qu'il m'a fait grand peur.

Il ne quitte plus ses appartements du château de Plessis-les-Tours, commande que soit creusé autour du château un fossé large et profond, au-delà duquel il plante une barrière hérissée de longues broches garnies de pointes de fer. Il fait défendre les portes^par quatre bastions que surveillent jour et nuit 400 archers. Plusieurs centaines de chausse-trappes sont semées dans la campagne environnant le château. Il veut  mourrrir en toute quiétude.

L'ennui qui le dévore s'ajoute à ses autres maux. Plus personne ne sait comment le distraire. Il demande tant de musiciens qu'il y en a 120 logés à la fois au château. Il fait venir des bergers et des bergères du Poitou pour exécuter des rondes joyeuses, il fait chasser des souris par des chiens terriers.

Pour espérer recouvrer la santé, il ne recherche des remèdes que parmi les reliques. Il écrit notamment à l'abbé de Saint Rémy pour lui demander "une petite goutte de la sainte ampoule s'il se pouvait faire sans péché ni danger". Réclamée en avril 1482, la sainte ampoule, ayant entre-temps fait l'objet d'une dispense papale, n'arrive à Plessis-les-Tours que plus d'un an plus tard, avec la croix de Charlemagne et les Verges d'Aaron et de Moïse, provenant de la Sainte Chapelle à Paris.

Le 25 août 1483, Louis XI est victime d'une nouvelle hémorragie cérébrale, qui lui fait perdre l'usage de la parole. Son médecin, Coittier, assure qu'il ne passera pas la journée. Il réclame le saint homme et thaumaturge François de Paule.

Aussitôt que ce dernier arrive de Calabre, le roi court à sa rencontre et se jette à ses pieds, le suppliant de prolonger sa vie. Il lui fait bâtir une maison dns son parc et ne cesse de montrer qu'il a espoir en cet ermite, promettant, raconte Commynes, "qu'il lui allongerait bien la vie s'il le voulait".

Il meurt le jour soi-disant prédit par François de Paule, le samedi 30 aôut, à huit heures du soir, après avoir répété : "Notre Dame d'Embrun, ma bonne maîtresse, ayezpitié de moi.


Cette histoire me fait penser à l'état de château de Maman, laissé par mon Père et sa nouvelle femme.(il y avait à mon avis autant de bestioles, de bêtes crevées et il manquait la moitié du mobilier). Il m'a fallu trois ans pour le nettoyer avant de la mettre en vente avec mon frère (qui ne s'es occupé de rien et j'avais en même temps un cancer et une sclérose en plaques; avantage du droit d'aînesse). Comme quoi, il y a eu des foux de tout temps

Commenter cet article

robic 13/11/2009 23:02


A très bientôt, chère Muriel, c'est à dire au 2 ou 3 décembre...Je t'envoi quelques bisous friponant, en espérant qu'ils te seront aussi bienfaisants que les bisous magiques que j'envoyais à notre
chère Pascale.


Jonathan 13/11/2009 11:49


Comme quoi, il vaut mieux se confier en Jésus-Christ ! Ils sont superbes tes récits nous faisant découvrir l'histoire en même temps que la petite histoire...
J'espère que tu vas de mieux en mieux et Madame s'occupe de tout, a pris des décisions utiles !
Gros bisous


Le pèlerin 13/11/2009 10:44


S'ennuyer et se replier sur sa peur quand le nombre de jours à vivre se rétrécit aussi sérieusement, quel dommage. J'essaierai de faire mieux. En attendant, ne laissons pas se perdre nos journées,
et profitons de chaque instant.
Bien intéressante, cette notice. Merci. François


Colombe777 13/11/2009 09:29


et ben on en apprend des choses
MErci Muriel d enous partager des pages de l'histoire...bonne journée à toi


mamie-lucette 13/11/2009 09:28


Bonjour Muriel, Quelle triste fin que celle de Louis XI, il avait peur de mourir, n'avait-il pas suffisamment la foi pour savoir qu'il n'y a pas de fin mais le commencement d'une autre vie, celle
là éternelle. Bonne journée, chère amie et de gros bisous