Louis VII fait brûler vifs 1 300 habitants de Vitry-en-Perthois

Publié le par muriel


Pour l'époque, il est bien propret

En mai 1141, Louis VII entend imposer un moine de Cluny à l'évêché de Langres, et ce en dépit de l'opposition d'Innocent II et du comte Thibaud de Champagne. La même année, il se heurte à nouveau au Pape en refusant son candidat Pierre de la Châtre au siège de Bourges. Cette fois, l'affaire est plus grave : elle débouche sur une excomunication de Louis VII et de la fuite en Champagne de Pierre de la Châtre, chassé par le roi. Lorsqu'il apprend que Pierre a trouvé refuge sur les terres du comte Thibaud de Champagne, Louis réunit son armée et, en décembre 1142, envahit le comté.

En janvier 1143, il parvient à Vitry-en-Perthois. A l'annonce de son arrivée, la population se réfugie dans l'une des églises du village. Louis n'hésite pas et donne l'ordre au comte de Vermandois de la livrer aux flammes. Plus de 1 300 périssent brûlées vives.

A l'automne de la même année, affin de faire lever l'interdit qui pèse sur le royaume, Louis signe avec le comte de champagne le traité de Vitry, par lequel, il accepte l'élection de Pierre de La Châtre.

Mais, à partit de 1144, il commence à se repentir de l'épouvantable massacre qu'il a commis. Il devient docile au pape et fait amende honorable. Le 23 décembre, les Turcs de l'émir d'Alep enlèvent aux Français la ville et le comté d'Edesse : "Une nuit, il entendit les cris de tout le peuple d'Edesse qu'on égorgeait ; ce bruit, qui venait d'outre-mer, fut pour lui comme une révélation du moyen par lequel il devait faire pénitence, ce fut comme un ordre ; il résolut de prendre la croix. " Il pensait avoir expié sa faute en signant le traité de Vitry, pourtant le remords le ronge un peu plus chaque jour. Alors le jour de Noël 1145, pour recevoir le pardon de l'Eternel, et après avoir entendu Bernard de Clairvaux précher la deuxième croisade, il annonce son départ pour la Terre Sainte.


Commenter cet article

Adam 15/05/2015 19:38

Mise en scène de cet évènement historique en une pleine page (la 3) dans "Aliénor, la légende noire, 1" chez Glénat.

Guinyv 27/10/2009 22:00


C'est pour cela que quand on en a tenu un on a eu raison de le guillotiner...; non mais;..; bonne nuit Muriel amitiés Yves


robic 27/10/2009 21:48


Me revoici! Qu'ais-je écouté? Les paroles de la chanson que j'ai choisi pour célébrer l'automne? Elle sont fabuleuses,pathétiques et tendes à la fois...
Certains près sont brumeux
Au matin de l'automne
Je deviens amoureux
Mon coeur m'abandonne.
ou encore:
Etrange est la nature
Car l'amour est partout
Il est même un peu fou
Avant d'aller au lit, je vais faire un tour sur le site de la nasa pour voir s'il y a quelque chose de neuf dans le cosmos. Nouvelles bises


robic 27/10/2009 21:37


Coucou tête de mule! Chapeau bas! Et en plus je découvre que tu te servais de lorgnons pour m'écrire! Je suis plus que flatté. Tu crois qu'avec mon portable je pourrais trouver ton blogover quand
je serai en voyage? Ce serais fabuleux! Je reviens tout de suite... Bises en attendant.


robic 27/10/2009 21:28


Pas plus barbares que la nôtre (époque) Oradour sur glane, tout le village enfermé dans l'église périt dans les flammes... Et que dire des responsables américains largant des bombes atomiques sur
Hiroshima (avant Nagasaki)faisant 70.000 victimes dans la première seconde est 100.000 mourrant des années plus tard... Plus proche, Pol Pot a fait exterminé 1,5 millions de ses compatriotes
cambodgiens. Il est mor dans son lit, et à ma connaissance,personne, contrairement à Louis VII 'a été pris de remord et s'est repenti.