Les adieux douloureux de Marie Mancini

Publié le par muriel


Nièce du tout-puissant Mazarin, arrivée en France en 1653, Marie Mancini paraît la même année à la cour du jeune roi Louis XIV. Le souverain ne semble pas alors y prêter attention et, à l'instar de ses deux soeurs, Laure et Olympe, en fait une simple compagne de jeu. Avec les années, la beauté de Marie se dévekoppe et Louis finit par en être passsonièment épris. Leur liaison débute en décembre 1656. Pour elle, il apprend l'itamien et se plonge dans les livres de Plutarque pour ne pas lui sembler ignorant. Elle serait devenue reine de France si son oncle de cardinal, en 1659, n'avait pas décidé de l'éloigner de la cour pour mettre un terme à cette idylle. Son but est d'unir le roi à l'infante Marie Thérèse d'Espagne pour rapprocher les deux pays alors en guerre. Avec la reine mère Anne d'Autriche, il s'accorde pour envoyer Marie à Bouage, sur la côte atlantique.

Le 22 juin, accompagnée de Madame de Venel et de ses soeurs Hortense et Marie Anne, la jeune femme monte dans le carosse qui doit quitter Paris. Le roi assiste au départ, les larmes aux yeux. Saint-Simon nous assure que les adieux entre Louis XIV et Marie sont  déchirants. La jeune femme a ses mots : "Vous m'aimiez, vous êtes roi, vous pleurez et je pars". Racine s'en inspira pour écrire dans son Bérénice : "Vous êtes empereur, Seigneur, et vous pleurez !" que Bérénice réplique au "Hélas que vous me déchirez !" prononcé par Titus.

Le roi part se consoler à Chantilly, mais il est si bouleversé que le médecin Vallot "doit le saigner deux fois aux pieds, six fois aux bras (bonne journée pour les sansues) et le purger quatre fois". Marie épouse le connétable Lorenzo Colonna en 1661, et Louis "avait encore les yeux rouges d'avoir renoncé à Marie Mancini, malgré elle et malgré lui".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dissertation ideas 09/12/2009 14:14


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!