Le tournoi fatal à Henri II

Publié le par muriel



En 1546, l'astrologue Gauric déclare à la reine Catherine de Médicis "que le roi devra éviter toit combat singulier aux environs de la quarante et unième année, une blessure à la tête pouvant entrainer la mort".En 1555, dans les centuries astrologiques de Nostradamus, ont peut lire; "Le lion jeune le vieux surmontera/ En champs belliquex par singulier duel/ Dans cage d'or les yeux lui crèvera/ Deux  classes une, puis mourir, mort cruelle."

Le 30 juin 1559, à l'occasion du mariage de la princesse Elisabeth avec Philippe II d'Espagne, on organise un tournoi courtois rue Saint-Antoine à Paris. A 10 heures du matin, Henri II, qui vient d'avoir 40 ans, entre en lice pour se mesurer avec le comte de Monrtgomery. Les deux cavaliers portent un lion sur leurs écus. La joute commence à peine que la lance de Montgommery se brise contre le heaume du roi, qui est en or. Henri II a un oeil crevé et le crâne défoncé. Les soins d'Amboise Paré n'y peuvent rien. Le souverain meurt 11 jours plus tard d'atroces souffrances : "Il défendit en mourrant que Montgomery fut inquiété, ni recherché pour ce fait en aucune manière.

Montgomery voyage en Europe et revient en France pour s'attacher au parti protestant dont il devient l'un des principaux chefs. Il est fait prisonnier au siège de Domfront et emprisonné à la Conciergerie, dans la tour qui porte aujourd'hui son nom. Il est décapité en place de Grève le 26 juin 1574, "chargé de tous les maux que la mort d'Hensi II avait causé à l'Etat, plutôt que de son propre crime".

Commenter cet article

henri 2 10/01/2017 20:44

le règne d’Henri II commença par un duel et finit par un combat singulier

daniel 29/11/2009 14:42


vous nous apprenez de bien intéressantes choses sur l'histoire de France qui semble vous passionner ; merci pour ces très beaux articles accompagnés d'une musique chrétienne qui en accentue la
beauté .....


mamie lucette 24/11/2009 15:11


Bonjour MURIEL, les joutes à cette époque finissaient souvent comme celle-ci par la mort d'un des antagonistes. Bonne fin de journée et bons baisers