Le Pape giflé

Publié le par muriel




Le Pape Boniface VIII publie en 1296 une bulle Clericis laicos stipulant qu'aucun souverain ne peut lever d'impôts sans l'accord su Saint Siège. Elle vise plus particulièrement Philippe le Bel, qu'il sait avoir besoin d'argent et avec lequel il a un vieux contentieux. La querelle s'aggrave lorsque le roi fait condamner un évêque protégé du Pape. Celui-ci rédige une bulle d'excommunication à l'encontre de Philippe, qui, le 7 mars 1303, envoie son ministre guillaume de Nogaret en Italie pour tenter de négocier avec le souverain pontife, voire de l'intimider pour qu'il annule sa bulle. Se joint à lui le cardinal Sciarra Colonna. Il tient à tirer vengeance du pape, qui l'a déposé à la suite d'une émeute et a fait raser sa forteresse. Les trois hommes se retrouvent en septembre à Agnani, à une quarantaine de kilomètres du sud de Rome. L'entrée du palais où séjourne Boniface est forcée. Le pape est violemment giflé d'un coup de gantelet en cuir. Par qui ?

Nogaret rejette la responsabilité sur Sciarra Colonna et inversement. Toujours est-il que Boniface meurt de sa gifle le mois suivant. La mort rapide de son successeur Benoît XI, qui voulait à son tour excommunier Nogaret, permet à Philippe le Bel d'étouffer l'affaire en installant à Avignon le nouveau Pape, Clément V, qu'il occupe à condamner les Templiers.

Commenter cet article

mamie-lucette 31/10/2009 10:31


Bonjour Muriel, encore un passage de l'histoire de France que je ne connaissais pas, je suis plus forte en géographie. J'espère que tu fais des progrès pour la marche. Je prie le Seigneur pour
qu'il te rende la parole. Il peut tout faire. Bon samedi et gros bisous