Le miracle de la Saint-Epine

Publié le par muriel


Marguerite Périer, nièce de Blaise Pascal, est pensionnaire à Port-Royal-des-Champas, sous la direction de sa tante Jacqueline Pascal. En 1653, elle est âgée de sept ans lorsqu'elle est atteinte, selon le diagnostic des médecins, d'une fistule lacrymale à l'oeil gauche.

Pendant trois ans, les nombreuses cures entreprises pour la guérir restent sans succès. Le 24 mars 1656, jour qui marque le début du carême, Jacqueline Pascal, devenue soeur Sainte-Euphémie, célèbre à Port-Royal une cérémonie de vénération de la Sainte-Epine, relique de la couronne du Christ prêtée par un monastère voisin. Sur sa demande, soeur Flavie Passart, maîtresse des pensionnaires, applique la relique sur l'oeil malade de Marguerite. Dans l'après-midi, on constate que le mal a disparu.

Ce miracle excite de grandes rumeurs et est l'occasion d'innimbrables  discussions. Jacqueline Pascal le chante en vers et il en est question dans toutes les correspondances des religieux de Port-Royal, comme dans les pamphlets des jésuites, dont l'incrédulité serait méritoire si elle n'était causée par la simple jalousie. Le théologien janséniste Antoine Arnauld, surnommé le Grand Arnauld, est connu pour ses attaques contre la morale des Jésuites. Il leur décrit sa conviction qu'il s'agit bien d'un miracle et achève par cette pique : "Jésus a montré bien clairement que ce n'était à Port-Royal qu'il voulait faire des miracles par cette sainte relique, puisqu'il n'en a fait aucun durant le temps qu'elle a été dans un autre lieux." Il fait nottament allusion à la Sainte-Chapelle, que Louis IX fit construire pour recevoir la Couronne d'Epine à son arrivée de Constantinople.

Blaise Pascal, qui prend le parti des jansénistes, fait l"éloge du miracle opéré sur sa jeune nièce, emboîtant ainsi le pas du Grand Arnauld et appuyant à son tour sur le fait que c'est à Port Royal et non ailleurs qu'il a eu lieu : "Voici une relique sacrée. Voici une épine de la couronne du Sauveur du Monde, en qui le prince de ce monde n'a point puissance, qui fait des miracles par la propre puissance de ce sang répandu par nous. Voici que Dieu choisit lui même cette maison pour y faire éclairer sa puissance."

L'archevêque de Paris entreprend cependant  une enquête auprès de la miraculée et de nombreux témoins. Le 22 octobre, il rend une sentence d'approbation.

Certains veulent voir dans ce miacle l'un des prétextes de la persécution que subira plus tard Port-Royal.

Commenter cet article

robic 09/12/2009 23:01


Bonsoir chère Muriel. Comme tu vois, je suis décidément du soir! Je fais de ces graces matinée! Je me retourne à peine que voilà midi! Vas-tu bien ? Que la nuit te sois apaisante. Bises. Hugues


calinette55 09/12/2009 21:38


bonsoir ,j'ai vu de la lumière chez toi et je passe juste pour te souhaiter une bonne soirée ainsi qu'une douce nuit ,bisous


Jean 09/12/2009 15:51


Pour ma part plusieurs personnes dans la famille ont été guéri simplement suite à la prière... et cela sur 2 générations ...
Chez nous nous lisons la bible et prions ainsi tout simplement... ces miracles sont ou ont été prouvé...