Le mariage par procuration

Publié le par muriel



L'intervention de Maximilien d'Autriche dans le processus de paix entre la France et la Bretagne, en 1489, fait de lui l'un des plus puissants souverains, capable de procurer à la Bretagne une alliance qui serait en mesure de repousser définitivement la menace française. Un mariage entre la duchesse Anne et le roi des Romains serait bien considéré par les principaux adversaires de Charles VIII. Certes, Ferdinand d'Aragon, roi de Castille et de Léon, préférerait voir tomber la Bretagne dans son escarcelle, mais le 4 juillet précédent il a été bien clair avec son ambassadeur Rojas en lui écrivant au sujet d'Anne : "Si son mariage avec l'infant devenait impossible, prenez soin de la marier au roi des Romains.

On se détermine à faire célébrer le mariage par procuration, le 19 décembre 1490, à Rennes, en présence de toute la cour ducale, mais en l'absence des deux intéressés. En effet, Maximilien demeure dans son palais, bien loin du duché, et a confié une procuration écrite et scellée à son ambassadeur Wolfgang de¨Polham.

Cette singulière cérémonie a lieu dans la cathédrale Saint-Pierre. L'évêque de Rennes, Michel Guibé, célèbre une messe pontificale avant de recevoir les offrandes d'usage. Wolfgang de Polham dépose 13 oboles d'or d'Ultrecht entre les mains d'un des chanoines. Un banquet est ensuite servi, prélude à des fêtes qui vont durer 15 jours. Le soir, le cortège se rend au palais ducal. Devant plusieurs dignitaires bretons, Anne s'étend symboliquement sur un lit de parade. L'évêque demande à Polham de s'avancer. Celui-ci le parchemin de son maître en mains, va s'asseoir sur le bord du lit pour glisser sa jambe droite dénudée sous les draps de la duchesse. Il l'y maintient un momentt, la retire, salue l'assemblée, se revêt et sort.

Ce simple geste permet à Anne de Bretagne d'être unie à Maximilien d'Autriche. Elle prend dès lors le titre de reine des Romains, tout comme Maximilien peut ajouter au sien celui de Duc de Bretagne. Anne devient aussi quasiment belle-mère par alliance de son ennemi le roi de France Charles VIII, qui est promis à Marguerite d'Autriche, fille de ... Maximilien. C'est Charles VIII, justement, qu'Anne finira par épouser officiellement un an plus tard afin de mettre un terme au siège de Rennes par l'armée française.

PS : Soit je me suis mal réveillée, mais je n'y ai rien compris.

Commenter cet article

danylle 15/11/2009 11:46


hou là là mais t'as pris ou ce bouquin ????? bon ici tout va bien, j'espère te trouver en bonne santé, Hier Hugues m'a téléphoné de Lyon, il avait oublié mon adresse hi hi hi là il doit être dans
l'avion pour madrid, bisous à toi et soignes toi bien l'hiver approche attention à la Grippe....


guinyv 14/11/2009 16:03


Moi non plus et il est 16h .... bonne soirée Muriel amitiés Yves


mamie-lucette 14/11/2009 08:44


Ma chère Muriel, dans tout ce laius, il est difficile de s'y retrouver. J'ai bien aimé le mariage par procuration et le jambe dénudée du représentant de Maximilien pour prouver le mariage. Il y a
eu de droles de choses qui se sont passées dans l'histoire de la France et de ses rois et reines. Aujourd'hui, je vais chez ma fille souhaiter l'anniversaire de mon petit fils Jérémy, il aura 21
ans. Que du bonheur en perspective, le repas aynat lieu le soir, je reste coucher chez elle, bons baisers et à demain......