Le courage de la foi.

Publié le par muriel

Personne ne peut te forcer à renier Dieu. Mais on poura t'obliger à prendre la route du Seigneur, en sens inverse..., cela pour "garder la foi"! Quelle absurdité ! Ta foi mourra, si tu as peur de la mort et de la soufrance.

Il te faudra autant de courage pour vivre ta foi dans le quotidien qu'il en a fallu aux martyrs pour la garder. Pour le chrétien, croire, c'est avant tout, accueillir la saluit, le pardon, en même temps que l'amour infini. Dieu n'est pas celui qui exige ton amour. En réalité, il est celui que tu dois laisser l'aimer sans limite.

Si, pour le chrétien, le Seigneur est le Très Haut, c'est pas parcequ'il est tout-puissant, c'est parce qu'il est "tout aimant". Sa transcendance est faite de son amour absolu.

Card. François-Xavier NGUYEN VAN Thuan



Le cardinal Nguyen Van Thuan (décédé en 2002) a passé plus de treize ans en détention dans les camps de rééducation communiste vietnamiens, dont neuf dans l'isolement le plus total. Chargé d'assurer la prédication des exercices spirituels de Carême du pape en l'an 2000, il a ensuite réuni ses médiations dans l'ouvrage Témoins de l'espérance.

Commenter cet article

robic 03/02/2010 11:26


Je ne sais pas pourquoi apparait ce bour de phrase: "je ne peux m'empêcher"! Bon appétit, si tu es a table. Gros bisous.


robic 03/02/2010 11:20


Je n'ai pas peur de la mort.(nous l'étions avant notre naissance). J'ai peur de la souffrance,mais ma foi ne peut pas mourir puisqu'elle n'est pas née... Ces réflexions faites,je m'incline très bas
et je vénère le cardinal Nguyen Van Thuan. J'ai été longtemps communiste. J'en ai été évincé quand je me suis élevé contre cette affirmation de georges Marchais:"Le bilan reste globalement positif"
Alors que nous savions!!!!!Jean Ferratlui a répondu dans une chanson:
ah ils nous en ont fait approuver des massacres
que certains continuent à appeler des erreurs
mais quand j'entends parler de bilan positif
je ne peux m'empêcher de penser à quel prix
et ces millions de morts qui forment le passif
c'est à eux qu'il faudrait demander leur avis
n'exigez pas de moi une âme de comptable
pour chanter au présent ce siecle tragédie
les acquis proposés comme dessous de table
les cadavres passés en pertes et profits
au nom de l'idéal qui nous faisait combattre
et qui nous pousse encore à nous battre aujour'hui
je ne peux m'empêcher