Et ca continue : la longue agonie du comte de Chalais sur l'échafaud

Publié le par muriel



En 1626, la duchesse Marie de Chevreuse s'attache les services d'Henry de Talleyrand, comte de Chalais, gentilhomme jusque là si appécié de Louis XIII qu'il finit par en devenir son favori. Le but avoué de la sollicitude de la duchesse est l'assassinat de Richelieu et la destitution du roi au profit de son frère Gaston de France, complice de cette conjuration. Mais le secret est éventé et le 8 juillet le comte de Chalais est arrêté et jeté dans un cachot du chateau de Nantes. Pour sauver sa tête, Gaston confesse tout de suite sa faute et livre tous ses complices, parmi lesquels le général d'Ornano et Alexandre et César de Vendôme, fils illégitime d'Hensi IV. Seul Chalais, n'appartenant pas à la famille et au proche entrourage royal, fait les frais de cette peu sérieuse conspiration. Jugé à Nantes,il est condamné à la décapitation.

Le 26 aout, jour de l'exécution, ses complices, sur l'instigation de Roger de Gramont, comte de Louvigny, enlèvent le bourreau, dans l'espoir que le moindre délai pourra sauver le duc. Malheureusement, un condamné à mort se charge de la besogne, moyennant sa grâce : "Cet homme, n'ayant pas l'habitude de se servir de glaive, s'arma d'une doloire, dont il frappa trente quatre foisl'infortuné Chalais avant de séparer la tête du tronc." Pendant cette longue agonie, on entend les cris du condamné à travers toute la ville.

Gaston de France sera une seconde fois impliqué dans une conspiration, celle de Cinq Mars, et pour la seconde fois aussi sauvera sa vie en dénonçant ses complices.

Commenter cet article

guinyv 02/12/2009 22:38


Cela fait frémir ..; un peu sauvges nos ancêtres ..; bonne nuit Muriel amitiés Yves


mamie-lucette 02/12/2009 10:08


Bonjour Muriel, le récit de la décapitation de Talleyran est à vous glacer le sang dans les veines, quelle horreur ! Aujourd'hui, je prends le train pour aller à Paris où je vais rencontrer ma
soeur pour quelques heures (elle habite les Etats-Unis). Elle ne vient pas souvent en France, donc il faut en profiter. Bonne journée et gros Bisous. Je prierai pour toi spécialement comme le
demande Colombe.