Enlumineur des Grandes Heures

Publié le par muriel


La biliothèque d'Anne de Bretagne comporte 1300 à 1500 volumes écrits en latin, en italien, en français, en grec et même en hébreu
. Les ouvrages religieux, de science, de philisophie, d'histoire, les fabliaux, les romans de chevalerie sont les favoris de la reine.Mais le manuscrit qui a indéniablement sa préférence et le surprenant et exceptionnnel Les Grandes Heures. L'autaur à qui elle les a commendés est le Tourangeau Jean Bordichon, disciple de Jean Fouquet. En 1492, il reçoit 50 livres pour avoir enluminé diverses histoires". Le 14 mars 1508, il est appelé enlumineur des Grandes Heures  "dans le mendement de 600 écus d'or envoyés par Anne à "notre cher et bien amé Jehan Bourdichon
peintre et valet de Chambre de monsieur le roi, la somme de mil cinquante livres tournois, en six cens escuz d'or, tant pour le récompenser de ce qu'il nous a richement et somptueusement historié et enluminé unes grans Heures pour notre usage et service, où il a mis grand temps".

C'est probablement à partir de cette même année 1508 que "Bourdichon réalise ce chef d'oeuvre, haut de 30 cantimètres sur 20 de large, et composé de 476 pages présentent 49 peintures en pleine page et 337 enluminures marginales.

Parmi ces enliminures : les initiales couronnées des double A et des L d'Anne de Bretagne et de Louis XII, l'écusson mi-parti de France et de Bretagne, des vignettes ornées peintes dur fond d'or, un herbier de plus de 300 plantes, "vrai traité de botanique", avec leur dénomination scientifique en latin en lettres pourpres dans la partie supérieure, leur nom populaire en Français en  lettres d'or dans la partie inférieure, des papillons, des abeilles, des cigales, des limaces, des mouches, des petits mammifères.

Par ses illustrations, Les Grandes Heures est le résumé des fleurs, des plantes, des fruits, des oiseaux et des insectes que la reine a coutume de voir et d'admirer chaque jour dans les jardins d'Amboise et de Blois. Toute la petite faune et la flore de Touraine sont rassemblées ici, dans les 17 enadrements, les 33 demi-endadrements, les 242 bandes de fleurs, plantes et fruits. Sans compter que dans les pages consacrées au calendrier, les miniatures en bordure représentent les occupations habituelles des Tourangeaux à chaque mois, avec ce détail, en avril, d'Anne de Bretagne elle-même, assise par-terre et tressant une couronne de fleurs, dans le jardin au fond duquel est représenté le château de Blois.

Jean Bourdichon a d'abord été peintre de cour de LouisXI et de Charles VIII et sera celui de François Ier. Ses peintures constituent un clair progrès du gothique vers le style Renaissance.

Après la mort de la duchesse de Bretagne en 1514, ses Grandes Heures captivent Louis XIV, qui les tranfèrent au cabinet des Curiosités du palais de Versailles. Leur beauté conquiert par la suite Napoléon III, qui les faits exposer au Musée des Souverains au Louvre, entre 1852 et 1872.






Commenter cet article