Eclipse de soleil sur le Trianon

Publié le par muriel




2775754683_ce7fc6819d.jpg

L'Académie des Sciences vient d'annoncer une éclipse solaire pour le 22 mai, la seconde du siècle depuis 1715. Comme elle touche Vervailles, le jeune Louis XV tient à l'observer. Il donne l'ordre à Jacques Cassini, de préparer au château du Trianon tout le nécessaire pour y faire l'observation de l'éclipse. L'astronome fait ainsi porter une "pendule à secondes avec un Quart de cercle, une machine Parallactique et deux Lunettes, dont l'une est garnie d'un Micromètre, et l'autre renvoyait l'image du Soleil sur une planchette". Le Roi fait lui aussi installer un thermomètre pour observer les éventuelles variations de l'éclipse.

Le jour venu, à Trianon, il suit avec Cassini les progrès de l'ombre de la lune sur le carton blanc où l'on a tracé 12 cercles concentriques. Cassini écrit : "Sa Majesté se rendit à Trianon quelques temps avant l'heure de l'Eclipse, dont le commendement fut observé de 5h544'30". On continua ensuite de voir le croissant de Soleil diminuer de longueur à mesure qu'il paraisse à se rétrécir, sans qu'on y découvrit aucune interruption, et on n'aperçut à la fin qu'un point lumineux, semblable à une Etoile fixe qui disparut entièrement à 6 h 48' 4" que le Soleil fut entièrement éclipsé. Les oiseaux cessèrent leur ramage, et disparurent quelques moments avant l'éclipse totale, et la Roi vit très distinctement Mercure, qui était à peu près au milieu entre le Soleil et Vénus qui se trouvaient à peu près dans la même direction."

De concert avec l'observatoire de Paris, le même Cassini annonce une prochaine éclipse pour le 1er avril 1764. Quelques jours avant cette nouvelle éclipse, la Gazette de France invite les curés à avertir "le peuple que les éclipses n'ont sur nous aucune influence, ni morale, ni physique, qu'elles ne produisent et ne présagent ni stérilité, ni contagion, ni guerre, ni accidents funestes, et qu'elles sont les suites nécessaires du mouvement des corps célestes, aussi naturel que le lever et le coucher du soleil ou de la lune".

Commenter cet article