Childebert publie une ordonnance contre les assassins

Publié le par muriel

Jusqu'alors les lois mentionnaient que l'assassin d'un Franc ou d'un Barbare pouvait se racheter en payant 200 sous. Pour un Romain possesseur, la somme était de 100 sous, pour un Romain tributaire, 45, un Franc vassal d'un roi, 600, un Romain, "convive du roi", 300. Le meurtrier d'un évêque était taxé à 400 écus, celui d'un prêtre, à 200. Pour un laboureur ou un berger, on versait 30 écus, pour un bijoutier, 150, un orfèvre, 100, un serruruer, 50. On fixait en outre divers prix pour les enfants tués dans le ventre de leur mère, les enfants en bas âge, les petites filles ou encore les femmes enceintes.

Le 28 février 595, Childebert, roi franc et troisième fils de Clovis, publie une ordonnance contre les assassins dont le premier article stipule que "quiconque aura tué un autre, méchamment et sans raison, soit puni de mort, sans qu'il puisse se racheter par aucune composition".

L'article IX précise que seul le roi peut le condamner et que la sentence ne peut être exécutée que par lui.

Commenter cet article