Charles VIII meurt ... assommé.

Publié le par muriel









Au château d'Amboise, Charles VIII part chasser avant l'aube et revient tard, juste pour donner une audience publique.

En fin de matinée, il sort de la chambre d'Anne de Bretagne, qui l'accompagne dans la cour, ainsi que son confesseur Jean de Rély, êveque d'Angers, et quelques uns de ses familiers. Des gentilhommes ont commencé une partie de paume dans les fossés et on s'aoorête à aller les voir jouer. Anne et Charles pénètrent dans la galerie Haquelebac, fréquentées seulement par les domestiques et nommée ainsi parce qu'un certain Haquelebac en a eu autrefois la garde : "C'était le plus déhonnête lieu de céans, car tout le monde y pissait", écrit Philippe de Commynes dans ses mémoires.

En raison des travaus qui sont effectués, la galerie est aveuglée par des échafaudages. La porte est si basse que le roi se heurte le front et reste un instant ébloui par la violence du coup. Il se redresse, reprend sa marche, descend au fossé. Pendant la partie, il s'adresse à Jean e Rély : "J'espère bien ne commettre aucun péché, soit mortel, soit véniel." Puis il tombe à la renverse. On le trasporte dans une chambre voisine, "la plus sale qui fût au chateau et où il n'y avait pas seulement un lit garni de couche et de draps blancs.

Charles qui s'est confessé deux fois dans la semaine, l'une à l'occasion de l'approche de Pâques, et l'autre pour toucher des écrouelles, reçoit l'extrême-onction. Il retrouve trois fois la parole pour murmurer : "Mon Dieu et la glorieuse Vierge Marie, monseigneur saint Claude et monseigneur saint Blaise me soient en aide ! " "Il donnait des marques d'un bon chrétien et vrai catholique, écrit à nouveau Commynes ; enfin, il rendit l'âme après neuf heures de souffrances, et ainsi départit de ce monde un si puissant et grand roi, et en si misérable lieu." Il meurt à onze heures du soir". Il avait presque vingt huit ans.

Le bruit court qu'il a été empoisonné. On l'a vu flairer une orange au moment où l'apoplexie l'a frappé (ou le montant de la porte). Cette orange faisait partie d'un panier de fruits apporté par Louis d'Orléans. On sait aujourd'hui (grace au Test ADN) que Charles VIII a sans doute été victime d'une hémorragie cérébrale. Depuis une semaine, il se plaignait de violentes douleurs à la tête, et ses médecins lui avaient conseillé de garder la chambre.

Commenter cet article

guinyv 16/11/2009 23:30


Hugues Auffray dans sa jeunesse chantai qu'il valait mieux avoir des remords que des regrets... quand savait-il donc... bonne soirée Muriel amitiés Yves


Jonathan 16/11/2009 10:10


Le pôvre homme ! J'espère qu'il n'a pas cassé la porte...et depuis sur les chantiers on met un casque !!! enfin... après longue réflexion on a créé des obligations pour se protéger la tête !
Bonne journée chère Muriel et gros bisous à, toi


mamie-lucette 16/11/2009 09:43


Une bien triste fin pour Charles VIII, et mourrir si jeune, Je comprendrais mieux la version d'une hémoragie cérébrale que seulement le fait de s'etre cogné le front. Cela a du accentuer les
troubles qu'il avait au paravent. Bonne journée chère amie, et bons baisers