Capitulation des Cabochiens

Publié le par muriel


En premier lieux, les Cabochiens n'on rien à voir aves mes nombreux Setters : Red Duke of Roskoman et Erain (irelandais) tous deux nés aux U.S.A.; Outlaw, Radja, Rocco (anglais) nés en Normandie
Au dessus, tableau du Duc d'Orléans.
.
Les Cabochiens sont des brigands appelés ainsi par allusion à leur principal chef, Simon Capoche. Comme lui, ils sont originaires des classes populaires de Paris et exercent essentiellement le métier de boucher, d'où le nom d'"écoucheurs" qu'on leur donne également. Ils se livrent à des massacres sur les Parisiens, pilles les prisons, sèment la terreur en ville. Le 27 avril, ils s'emparrent même de la Bastille, assassinent le prévôt de Paris, Pierre des Essarts, et pénètrent dans le palais du roi pour en arracher ses principaux officiers et plusieurs seigneurs du parti d'Orléans.

Car depuis l'assassinat, le 23 novembre 1407, du duc d'Orléans, Paris est divisé par les factions des maisons de Bourgogne et d'Orléans, les Armagnacs et les Bourguignons, qui se disputent le gouvernement du royaume pendant la régence d'Isabeau de Bavière. Attachés aux Bourguignons, et maîtres de la capitale, les Cabochiens, conduits par Jean de Troyes, forcent une seconde fois les portes des appartements royaux, le 20 mai 1413, persuadés qu'outre les officiers déjà emprisonnés, ils restent d'autres suspects cachés dans le palais. Ils fouillent et enlèvent Louis de Bavière, beau-frère du roi, qu'ils jettent dans un cachot du Louvre avec plusieurs autre seigneurs et un grand nombre de femmes de qualité.

Las de leurs exactions, les Parisiens finissent par se soulever. Le 2 aoüt, ils commendent à massacrer les Cabochiens, et, le 4, le Duc de Bourgogne, Jean sans Peur, capitule en faveur du comte Bernard VII d'Armagnac. Le nouveau maître de Paris se fait nommer connétable par Isabeau de Bavière.

En Angleterre, le roi Henri V de Lancastre profite des troubles parisiens pour réunir son armée et préparer une nouvelle guerre contre les Valois, après une interruption de plus de 35 ans. La fameuse bataille d'Azincourt, livrée le 25 octobre 1415, en sera l'un des principaux épisodes.

Commenter cet article