Apollinaire a-t-il volé la Joconde

Publié le par muriel

apollinaire-1-.jpg

Alors qu'il est en pleine gloire surgit dans la vie de Guillaume Apollinaire un vieux démon : l'affaire des statuettes, qui a pris naissance en 1904. Cette année là, Guillaume a fait connaissance d'un mythomane louche et vantard du nom de Géry Pieret, qui, quelques temps plus tard se targue auprès de lui d'avoir volé deux statuettes phéniciennes au musée du Louvre. Pour lui en donner la preuve, il vient les lui offrir. Guillaume reste sceptique, mais préfère se séparer de cet individu qui semble prêt à tout. Il commet cependant la faute de conserver chez lui les statuettes.

Sept ans plus tard, le 22 aout 1911, a lieu le vol de la Joconde, toujours au Louvre. Les conservateurs du musée constatent par la même occasion la disparition des 300 tableaux et objets. Une vaste enquête policière se met en place. Guillaume prend soudain peur. Et si les statuettes phéniciennes qu'il possède encore provenaient réellement du Louvre ? A la même époque, Géry Pieret fait son apparition rue Gros, au domicile de Guillaume. En sept ans, il a perdu son emploi et la maison où il demeurait, en Belgique. Il se trouve à Paris depuis quelques jours et demande l'hopitalité au poète. Ce dernier fait le rapprochement entre la réapparition de Pierret et le vol au musée du Louvre

Il renvoie Pieret sous les ponts où il dort et décide de tout avouer à la police par la voie du Paris-Journal : sa rencontre avec Pieret en 1904 et le don singulier des statuettes, dont il est certain, à présent, précise-t-il, qu'elles proviennent du Louvre.. Aussi accusé non seulement de recel mais encore du vol de la Joconde, est-il arrêté le 7 septembre 1911 et incarcéré à la prison de la santé. Déplacé quelques jours plus tard étranger au vol du célèbre tableau, il n'en reste pas moins inquiété pour celui des statuettes. Jusqu'en janvier 1912, où il est mis définitivement hors de cause.

Commenter cet article

roymodus 08/06/2012 18:05

"Le vol de la Joconde" Bd de jean Yves Le Naour (textes) et Didier Bontemps (dessins), éd. roymodus

http://www.roymodus.com/257-le-vol-de-la-Joconde

21 août 1911, vers sept heures du matin, un individu vêtu d’une blouse blanche dérobe le tableau le plus célèbre du monde au beau milieu du musée du Louvre. La Joconde a disparu !

Pour retrouver le chef d’œuvre que son auteur Léonard de Vinci, avait cédé par testament à la France depuis 1519, le célèbre Préfet Lépine apporte son concours à l’enquête en la confiant au plus
fin limier du pays, le commissaire Vaud.

Sur fond de préparation de la Grande Guerre, commence alors l’histoire la plus drôle, la plus loufoque, la plus rocambolesque - et malheureusement véridique - des annales de la Police française.
Parce qu’il n’a aucune piste, le commissaire Vaud soupçonne le monde entier ; tour à tour l’Allemagne, les Belges, l’Argentine, L’Italie, les milliardaires Américains, les Juifs, les journalistes
et surtout ces deux métèques de la bohème que sont Pablo Picasso et Guillaume Apollinaire.

Toutes ces pistes ne tiendront ni à fer ni à clou ! Ne reste du clou de la collection du Louvre que quatre clous de fixation.

Mona Lisa échappe à tous.

Un récit histori-cocorico-hystérique ...

Jonathan 08/02/2010 11:05


Tu es une amie Muriel, tu ne pourrais pas me garder ces petites statues pendant quelques temps ?
http://www.lescomptoirspheniciens.fr/vignette.php?file=z_multimedia/telechargement/logo_officiel_negatif.png&sizex=166&quality=70&nocache=0
hi hi
Bonne semaine chère Muriel et que tes gambettes soient à la fête et pleines de vie !
Gros bisous


mamie-lucette 08/02/2010 10:17


bonjour Muriel, quel imprudent cet APPOLINAIRE de garder des statuettes qui avaient été volées. Il a eu de la chance que la justice découvre le voleur de la Joconde, sans cela il était vraiment
suspect.
Bonne journée et bons baisers


Le pèlerin 08/02/2010 06:59


Comme il est facile de se laisser piéger ! Appolinaire a été méfiant, mais a manqué de rigueur.
passe une bonne journée, Muriel.