A l'Académie, entrent les premiers immortels.

Publié le par muriel


En 1624, influencé par l'académie privée du père Mersemme, religieux du couvent des Minimes de la place Royale, qui entretient une correspondance avec des savants dans toute l'Europe, s'inspirant également des académies des "Illustres Bergers" Marolles, Antoine Brun et Nicolas Frénicle, Richelieu décide de grouper autour de lui un certain nombre d'intellectuels, de savants, d'érudits, de lettrés qui débattaient de l'art des vers, de l'euphonie des phrases, de la propriété et de l'harmonie des termes de la langue française. Le premier d'enre eux est François Le Métel de Boisrobert. Dans ce qui n'est encore qu'un cercle, Boisrobert fait entrer Chapelain, Desmarets, Jean Sirmond, François de la Mothe Le Vayer, Jean de Solhon, et autre Paul Hay du Chastelet. Plus tard, il introduit Guez de Balzac, Jean Ogier de Combault, Nicolas Faret et Antoine Godeau.

En 1633, Richelieu apprend que depuis quatre ans un groupe de gens de lettre se réunit toutes les semaines en Académie rue Saint-Martin, chez Valentin Conrart, pour  s'entretenir de belles lettres française mais aussi d'intrigues de cour. Ils considèrent leur académie "comme un Parnasse dans le jardin d'Epicure" et ont pour devise : Cache ta vie. Devant le succès et la réputation de l'académie de la rue Saint-Martin, le cardinal incite ses membres à venir rejoindre les siens et leur propose qu'ensemble "ils s"assemblassent comme de coutume et à propos ils s'avisassent entre eux qu'elle forme et quelles lois l serait bon de lui donner".

Le 13 mars 1634, on élit un secrétaire perpétuel, Valentin Conrart, et un chancelier, Desmarets. Le 22, une lettre rédigée par Nicolas Faret est adressée à Richelieu, lui peoposant de donner à leur assemblée le nom d'Académie française," tandis que Hay du Chastelet, écrivain, mais également magistrat, en rédige les statuts. Le nom est adopté et l'Académie, reconnue par lettres patenes de Louis XIII le 29 janvier 1635.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

robic 05/12/2009 17:04


Visite éclair!!! Embauché par mon club pour bosser pour le lélécom, pas eu le temps de te rendre les bises! Si je m'en "sent", je commencerai lundi le récit de mon escapade dans l'émisphère sud...
Je te souhaite un beau dimanche avec un grand soleil dans ton coeur...Psv. J'aimerai mieux l'académie si elle était moins macho!


mamie-lucette 05/12/2009 11:47


Bonjour Muriel. Encore Richelieu ; il est partout celui-là. Depuis sa création l'Académie a du recevoir beaucoup de gens illustres. Bonne journée et gros bisous