La Vérité

Publié le par muriel


MORELLE DOUCE-AMERE - Solanum dulcamara


La Vérité courait le monde,
Avec son miroir dans les mains,
Chacun s'y regardait, et le miroir sincère
Retraçait à chacun son plus secret désir
Sans jamais le faire rougir.
FLORIAN , Fables.

C'est cette fois encore les romantiques anglais,qui, les premiers, établirent un parallèle entre le goût doux amer de la morelle et la vérité parfois douce à entendre, mais plus souvent amère et difficile à avaler. John Gerard les décrivait ainsi : "de belles baies ... très rouges quand elles sont mûres, d'une saveur d'abord douce, mais d'un goût bientôt désagréable et fort amer ; poussant en grappes comme du corails bruni". Il préconisait "son jus pour ceux qui sont tombés de haut et se sont fait des bleus ou des plaies, car on dit qu'elle liquéfie le sang coagulé ou pris en caillots dans les entrailles et qu'elle guérit les plaies".

Commenter cet article