La Satire

Publié le par muriel

FIGUIER DE BARBARIE - Opuntia ficus-indica


Le figuier de Barbarie est un cactus. Il produit des figues de Barbarie, fruits d'excellent qualité et réputés pour être extrêmement nourissants. On peut les consommer frais ou séchés, voire cuits de diverses manières. Les autres sous-produits de l'opuntia ou oponce sont des sirops de fruits, une pâte obtenue par réduction du jus et une boisson fermentée appalée coloncha. Au printemps, les jeunes pousses, les fleurs et les bulbes se mangeaient en légumes, tandis que les feuilles sont appliquées en cataplasme pour apaiser les inflamations. Le jus est aussi utilisé dans la fabrication de bougies ; on extrait une résine de la tige et on donne la plante comme fourrage au bétail après en avoir brûlé les aiguillons à la torche. En dépit de toutes ces qualités, le figuier de Barbarie est devenu une mauvaise herbe en Australie, en Afrique du Sud et en Inde. (Mais il me semble qu'au Mexique ils recherchaient à l'utiliser comme crème pour les dames, sans les épines...)

Commenter cet article

Abdelhadi DOUKKANE 07/10/2009 17:32


En 1989, lors du premier congrès international sur la plante du cactus qui s’est tenu au Mexique, les participants à cette rencontre scientifique furent convaincus que cette plante pourra faire
l’objet d’un choix, au niveau mondial, afin de mettre fin à la famine et à la malnutrition. Elle peut aussi se substituer à plusieurs denrées alimentaires traditionnelles. Ainsi le cactus est
considéré comme ‘’aliment du futur’’ pour un grand nombre d’habitants et comme un denrée de bon marché pour les personnes dont le revenu est limité et aussi pour les riches consommateurs, surtout
dans les régions arides et semi-arides. Parce que la plante du cactus se caractérise par une remarquable adaptation à la sécheresse, et l’une des plantes qui supposent les conditions climatiques
les plus dures, peut réaliser une grande production alors que sa culture ne nécessite pas de gros efforts. En outre, il a un rôle écologique puisqu’il sert à enrichir le sol, à protéger l’écorce
terrestre de l’érosion et de l’affaissement. Par conséquent, il est un moyen qui préserve l’environnement et lutte contre la désertification.

Tous les faits précités ont amené, durant ces dernières années, à s’intéresser continuellement au cactus ; ainsi un ensemble d’études et de recherches a été entrepris sur cette plante, ce qui a
engendré l’amélioration de ses techniques culturales pratiquées de façon intensive et moderne,et dans quelques pays, on a recours aux techniques de productions les plus modernes telles que la
fertigation et l’irrigation au goute–à-goute, l’implantation des pépinières du cactus fruitier par le moyen de l’accroissement manufacturé, la production des variétés de figues de Barbarie sans
pépins, l’agrandissement des surfaces de culture de cette plante, la diffusion de ses différents produits dans le marché mondial…
Le Maroc,et à l’instar de plusieurs pays du monde, porte un grand intérêt au cactus. D’où l’idée de réaliser ce modeste ouvrage pour sensibiliser les gens et attirer leur attention sur cette plante
qui est liée, pour certains, à la pauvreté et à l’ignorance. Par ailleurs, ce livre vient combler le manque et la rareté ou plutôt l’inexistence des références dont souffre, jusqu’à nos jours, la
bibliothèque arabe puisqu’on n’ y a trouvé aucun ouvrage consacré à cette plante. Sur ce, le livre qui est entre vos mains, cher lecteur, est considéré comme une première au Maroc, voire dans le
monde arabe, car et pour la première fois, un tel livre y est édité.



Dans ce livre, nous allons en premier lieu, aborder du cactus en exposant ses propriétés médicinales, ses qualités alimentaires découvertes lors des recherches et études exhaustives. Ces recherches
assurent que le cactus a une grande capacité de guérir les maladies du siècle comme le diabète, le cholestérol, l’obésité, l’artériosclérose, les troubles gastriques et l’ulcère, les troubles de
l’appareil urinaire, le cancer de la prostate et du colon, l’angoisse, peur, inquiétude chronique, spasmophilie, hypocondrie….

A cet égard, nous pouvons parler de la (cactothérapie) qui est la thérapie par le cactus. Là, nous signalons, avec honneur et fierté, que le terme (cactothérapie) figure dans le dictionnaire, pour
la première fois, grâce à son emploi dans ce livre.

Nous allons ensuite dénombrer quelques possibilités de valorisations du cactus dans plusieurs domaines comme les industries agro-alimentaires et pharmaceutiques, cosmétique, production de
l’énergie, construction, l'alimentation animale et la production du rouge carmin de la cochenille…

La plus grande partie de ce livre sera consacrée aux recettes culinaires relative à cette plante. Nous avons utilisé, en particulier, la farine du cactus comme produit nouvellement découvert ayant
un avenir prometteur dans le domaine de la diététique de la nutrition bio, qui fait actuellement partie des programmes de soins de plusieurs maladies.

Un groupe de cuisiniers professionnels ont réalisé les recettes de cet ouvrage sous la direction d’un grand chef de renommée internationale. Celui-ci est considéré comme le précurseur de l’art
culinaire marocain et international. Il s’agit de chef Kama Bouchaib, ex-chef exécutif d’un groupe de chaînes hôtelières et internationales. Grâce à sa sagesse et aux expériences acquises pendant
plus de quarante ans, il a essayé de préparer des recettes pour faire convenir les saveurs au goût arabe. Il a utilisé les recettes marocaines comme point de départ avec une ouverture sur celles
provenant de l’Amérique latine et du pays du bassin méditerranéen.
Nous vous invitons maintenant à découvrir les points de repère de cette magnifique et légendaire plante qui mérite d’être citée parmi les miracles de la nature.