La Résistance

Publié le par muriel

TANAiSIE - Tanacetum vulgare



Si la tanaisie aussi appelée barbotine, herbe au cop ou herbe aux vers, en est venue à représenter la résistance, c'est parce qu'elle était censée enrayer la propagation des maladies infectueuses. Une espèce voisine, la matricaire (T. partgenium), est réputé pour soulager les maux de tête, les problèmes de l'utérus et les douleurs en général. Son nom est issu du grec athanasia, "immortalité"; elle servait en effet chez les Grecs comme chez les Romains à embaumer les corps des défunts pour les empêcher de se décomposer. En Angleterre, dans le Sussex, on glissait des feuilles de tanaisie dans ses chaussures pour éloigner la fièvre intermittente (ou les odeurs). Aux XVème et XVIème siècle, la tanaisie faisait couramment partie des repas quatidiens. On utilisait les feuilles et les fleurs de la plante fraiches ou séchées pour confectionner des puddings, des crèmes, du vin et des tisanes parfumées. (On enlevait bien sûr, celles des chaussures.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

guinyv 03/10/2009 22:29


Bonne nuit Muriel amitiés Yves