Le Souvenir

Publié le par muriel

ROMARIN - Rosmarinus officianilis


Voici le romarin, c'est pour le souvenir
William Shakespeare


Saint Thomas More écrivait : "Quant au romarin, je le laisse courrir partout le long des murs de mon jardin, non seulement parce que mes abeilles en raffolent, mais aussi parce que l'herbe sacrée du souvenir et, partant de là, de l'amitié : chaque petit brin porte en lui un message muet qui en fait l'emblème idéal de nos veillées funèbres et de nos cimetières. Le romarin ou herbe aux couronnes est l'une des plantes les plus sacrées de la culture chrétienne. Dédié à la Vierge Marie et au Christ (on dit qu'il ne dépasse jamais la  taille du Christ sur terre), il est ausi considéré comme un moyen de défense contre le mal. Les herboristes arabes l'utilisaient pour redonner  force, mémoire et parole, tandis que les  élisabéthains s'en servaient pour soigner les maux de tête, les troubles  du cerveau et le mal de dents. On l'employait aussi contre la calvitie et pour lutter contre le noircissement des dents sous forme d'une poudre confectionnée à partir de ses cendres. Il entrait dans les bouquets aromatiques que l'on enmenait au tribunal lor des procès pour se prémunir de la fièvre des prisons et on faisait bruler dans la chambre des malades et des hôpitaux.

Commenter cet article