La Pureté

Publié le par muriel

LIS BLANC - Lilium candidum
et ETOILE DE NOEL - Ornithogalum umbellatum


L'arbre était bon, la fleur était une vertue ;
C'est trop peu d'être blanc, le lis était candide (...)
Victor Hugo

Selon la légende chrétienne, le premier lis "jaillit des larmes d'Eve au moment où elle quitta le jardin d'Eden". Mais , bien avant la chrétienté, le lis blanc jouissait de la plus haute estime des Grecs et des Romains puisque c'était une des fleurs dont ils agrémentaient la couche de Junon et Jupiter. Une légende raconte que la fleur est née des gouttes de lait céleste de Junon tombées à terre tandis qu'Hercule encore bébé tétaît goulûment son sein. En tant que symbole de la pureté, le lis blanc est dédié à la Vierge Marie. Lorsque Saint Thomas insista pour que l'on ouvre sa tombe afin de voir si la Vierge Marie était bien réssuscitée, il n'y trouva qu'une multitude de roses et de lis blancs magnifiques. Comme la fleur s'épanouit à l'époque de l'Annonciation, elle sert toujours à décorer l'autel de la Vierge. Un crucifix orné de guirlandes de lis est le symbole de la dévotion et de la pureté de coeur.

Elle était, comme vous le savez déjà, sans rien savoir encore, LE LIS DE CETTE VALLEE, où elle croisait pour le ciel, en la remplissant du parfum de ses vertus.
Honoré de Balzac

Jésus disait : "Considérez comment croissent les lis des champs : ils ne travaillent point, ils ne filent point ; et cependant je vous déclare que Salomon même dans toute sa gloire n'a jamais été vétu comme l'un d'eaux". Quant à l'étoile de Noël, elle est ainsi nommée à cause de la ressemblance de sa fleur étoilée d'un blanc pur avec l'étoile qui illumina le ciel juste au-dessus de l'étable où naquit l'Enfant Jésus. Mais on l'appelle aussi lait-des-oiseaux, et dame-d'onze-heures parce qu'elle n'ouvre guère ses pétales avant onze heures. Pour les Anglais, c'est l'"étoile de Béthléem"

(...) Les lis leur offraien un refuge de candeur, après leur promenade d'amants (...)
Emile Zola

Commenter cet article