La Justice ou Rendez-moi Justice

Publié le par muriel

CHATAIGNIER - Castanca sativa

 Pour nous, ce sont des chataignes qui font notre ornement :
j'en avais l'aute jour trois ou quatre paniers autour de moi :
j'en fis bouillir, j'en fis rôtir, j'en mis dans ma poche :
on s'en sert dans les plats (...)
Madame de Sévigné

Pline, déjà, rangeait le châtaignier dans la catégorie des arbres fruitiers à caus de la valeur nutritionnelle de son fruit. Les châtaigniers d'Asie Mineure ont ainsi nourrit toute une armée en retraite, celle des Dix Mille, conduite par Xénaphon sur les bords de l'Euxine. Le châtaignier prospéra vite en Europe et, en 1573, dans un manuel d'agriculture, Thomas Tusser l'inscrivait sur la liste des arbres fruitiers que tout jardin qui se respecte se devait de posséder et ce malré son imposante taille. On dit que le tronc du Castagno del cavali (châtaignier des cents chevaux) sur le mont Etna dépasse 60 mètres de circonférence. Il fait aussi partie de la liste des arbres funéraires : c'est ainsi que l'on mange des châtaignes le jour de la Toussaint en Italie. Dans certaines maisons, on en laisse même quelques unes sur la table afin que le "pauvre mort" puisse venir s'en rassasier pendant la nuit. John Evelyn disait qu'elles sontt "des délicatesses pour les princes et une nourriture riche et virile pour les paysans".

Commenter cet article