La Gloire

Publié le par muriel

LAURIER - Laurus nobilis
Ou LAURIER d'APPOLON - Prunus laurocerasus



Comme c'était l'attribut d'Appolon, le dieu des connaissances divinatoires, de la poésie et de la guérison, on avait coutume dans l'antiquité de ceindre d'une couronne de lauriers le front des vainqueurs des jeux d'Olympe et des héros de guerre, mais aussi celui des philisophes, des poètes et des orateurs. C'est d'ailleurs également l'origgine du titre de "poéte lauréat". La pythie de Delphes mangeait une feuille de lauier avant de faire connaître ses oracles. Dans lamythologie grecque, la nymphe Daphné ayant refusé les avances d'Apollon, qui la poursuivait de ses assiduités, fut changée en laurier. On lui prêtait certains pouvoirs magiques comme ceux de protéger du mal, préserver le bien*être social de l'homme et conférer les dons de la culture, de la musique, de la chanson et de la poésie. Le déssèchement d'un laurier était considéré comme un terrible augure de mort et de sésastre. Shakespear fait référence à cette croyance dans Richard II : "On pense que le roi est mort : nous ne resqterons pas, les lauriers de notre pays sont tius fanés".
Aujourd'hui, cette noble plante a perdu de sa splendeur et elle est connue beaucoup plus prosaiquement sous le nom de laurer sauce. Elle est, en effet, l'élément garni qui parfume pot-au-feu, marinades et courts-bouillon.
Nous n'irons plus au bois,
Les lauriers sont coupés
.

Commenter cet article