Le Désespoir

Publié le par muriel

SOUCI - Calendula officialis


Vénus de son amant quand jadis Cythérée
Mêla ses fleurs au sang de son cher Adonis,
Du sang naquit, dit-on, l'anémone pourprée,
Des pleurs naquirent les soucis.

Le souci a triste réputation, puisqu'il est toujours associé à la douleur, au chagin et à la peine. Il est néanmoins possible d'atténuer le message de tristesse qu'il véhicule en le composant avec d'autres fleurs. Mélangez le par exemple à des roses et le message devient aussitôt : "les douces peines de l'amour". Seul il exprime l'ennui et le désespoir ; mêlé à toutes sortes de fleurs, il symbolise le cours de la vie, avec ses hauts et ses bas, ses bienfaits et ses malheurs. Un bouquet de soucis et de pavots dit : "J'apaiserai votre peine". Il est employé  depuis l'Antiquité pour son action antiseptique, cicatrisante et anti-inflammatoire, en pommade ou en infusion.

Commenter cet article