La confiance

Publié le par muriel

PRIMEVERE DES JARDINS - Polyanthus


Si la primevère est devenue l'emblème de la confiance, c'est à cause de sa vigueur exceptionnelle, de ses inonbrables teintes et de son parfum qui, "quand elle est en fleur est si puissant  qu'il embaume tout un champ et peut être senti à une lieue de là". La fleur es sans doute née du croisement de primevère à grandes fleurs et de coucous. C'est le pépiniériste britannique John Rea qui en parla pour la première fois sous la dénomination "coucou rouge" ou "primevère à grandes fleurs" dans son ouvrage flora. Cérès et Pomona de 1665.Il la décrivit comme une plante "portant de nombreuses fleurs sur la même tige, d'allure semblabe à celle des champs, mais de plusieurs veriétés de plusieurs "nuances de rouge". Miranda, la fille de Rea épousa le Révérend Samuel Gilbert, qui fait allusion à la plante en ces termes dans son Florist Vade Mecum : Il existe plusieurs variétés de primevère des jardins : j'en ai un large éventail aux nuances de rouge plus ou moins clair ou foncé". La première illustration d'un spécimen à fleurs écarlates est parue en 1759 dans la célèbre oeuvre en vingt cinq volumes de John Hill intitulée Le Royaume des légumes.

Commenter cet article