L'apaissement des sens

Publié le par muriel

LAITUE, lactca


Les anciens Egyptiens cultivaient de la laitue, comme d'ailleurs les Grecs et les Romains. Ces derniers la servait en entrée après l'avoir blanchie sous une peirre pllate. Pline constata que la laitue était toujours décrite comme ayant des propriétés soporifiques. Pope  déclarait d'ailleurs en parlant de ses vertues :

Vous reposez, si tel est votre souhait,
Vin de laitue et de primevères,
probatum est

La laitue était appréciée pour sees vertus sédatives. Elle soignait aussi les maux de tête et les indigestions. L'apoticaire anlais Jon Parkinson la considérait comme un excellent bromure et écrivait sans ambages : "Elle calme le désir charnel. C'est pourquoi il est recommandé aux moines, aux nonnes et à leurs semblables d'en manger, ainsi que de la rue, afin de rester chastes. Elle réprime aussi les rêves lubriques et, mélée à un peu de camphre, puis appliquée sur le scrotum, elle diminue le feu de la luxure que d'aucuns appellent le mal de cheval".

Commenter cet article