l'austérité

Publié le par muriel


CARLINE OU CHARDON COMMUN - carlina vulgaris






(...) l'âne se mit à paître.
Il était alors dans un pré
dont l'herbe était fort à son goût,
Point de chardons pourtant : il s'en passera pour l'heure
.  
La Fontaine, Fables


"Epines et chardons, vous récolterez" (Genèse IV) . Le chardon faisait déjà partie de la malédiction que Dieu prononça contre l'homme lorsqu'il fit de lui un agriculteur. Il a néanmoins inspiré des sentiments assez contradictoires. Symbole d'austérité et de rejet pour certains, il était considéré par d'autres comme une plante protectrice dédiée à la Vierge Marie. On le trouve aussi sous le nom de "chardon-Marie" ou de "chardon bénit" car la Vierge Marie aurait laissé couler  quelques gouttes de son lait sur un chardon, lui donnant ainsi son aspect laiteux caractéristique. On lui accordait même certains pouvoirs magiques. Ainsi les Vikings le dédiait à Thor afin qu'il les préserve du tonnerre et de la foudre. La carline jouit quoi qu'il en soit d'une très ancienne réputation de plante médicinale. Egalement appelée "herbe de Charlemagne" car celui-ci s'en servait comme antidote contre la peste, elle passait pour être très utile pour purifier le sang et activer la circulation. Dioscoride recommandait sa racine pour tonifier les gens frappés de mélancolie. Dans le code amoureux des fleurs, le chardon signifie "vos paroles me chagrinent"   

Commenter cet article