Chanson des Cévènnes

Publié le par muriel

Air des Rigodons ... des Cévènnes ???

Oui, c'est vrai, la vie est rude en nos Cévènnes;
Dur est notre sol, le vent nous cuit la peau;
Mais nos montagnard ont du sang tout plein les veines,
Et, tout comme ailleurs, le printemps chez nous est beau !

Notre vieille terre, ô plaines, vous abreuve;
Jusqu'à l'océan la Loire épand ses eaux.
Tout le ciel rayonne, et j'ai mis ma veste neuve;
On a, pour danser, la musique des oiseaux.

On a, pour danser, les sons de la musette;
Sous les chataigniers, j'entends son gros bourdon.
Tricotons des pieds, Jeanneton, Margot, Lisette :
Vite, vite, en place, et dansons le rigodon !

A votre santé, robustes jeunes filles,
Tous, on trinquera, ce soir, en belle humeur.
Un museau de porc est fameux sur des lentilles;
Nous l'arroserons du plus frais et du meilleur.

Et nous chanterons notre montagne austère,
Qui, dans les beaux jours, vous prend un air joyeux;
Nous la chanterons, notre vieille et digne terre,
Qui retentissait sous la danse des aïeux !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mamie-lucette 18/08/2009 17:46

Comme elle est entrainante cette musique, elle donne envie de danser comme ces villageois dansaient le rigodon autrefois. Bonne soirée et bons baisers

mariam 18/08/2009 17:34

bonsoir Muriel - je te fais des bisous - amitié de mia