Magnificat

Publié le par muriel





Aujourd'hui, l'Eglise fête l'Assomption de Marie. Dans un monde qui, précisément, s'enroule sur lui-même et s'étouffe dans ses propres méandres, l'Eglise fait tout éclater. Elle bouleverse toutes les données du problème humain. Elle vient parler d'une femme devenue mère en restant vierge; une femme charnelle dont le corps se trouve maintenant dans un autre monde, celui de Dieu; une femme, Mère de Dieu, et pourtant ordinaire. Que peut-on comprendre à tout cela ?
Ce mystère est insupportable à la raison de l'homme, surtout à celui dont l'horizon est limité à l'univers matériel et expérimental.
Il nous faut peut-être simplement demander à Marie de venir nous visiter, comme elle le fit pour sa cousine Elisabeth. Il nous faut également faire nôtre la salutation d'Elisabeth. "La mère de notre Seigneur vient à nous" (LC 1,43). Elle a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur (Lc1, 45). C'est à notre salutation que Marie nous fera communier à son Magnificat.
Elle nous y apprend qui elle est et, si nous laissons sa réponse nous atteindre au fond de nous-mêmes comme pourrait y pénétrer une source d'eau vive, nous n'aurons plus de doute sur ce qu'on nous dit de cette femme.
Oui, le ciel lui est ouvert, cela dépasse toutes les descriptions. Avec nous, elle demeure pas seulement trois mois, elle marche chaque jour sur nos chemins de foi.
Ils sont chemins vers Dieu.
Que notre action de grâce aujourd'hui se fasse Magnificat !

Commenter cet article

Bernadette 15/08/2009 11:55

Au sujet de la Pentecôte et du don des langues, le jour où tout le monde parlera la même, il faudra aussi supprimer les accents nationaux et régionaux ! Je blague, mais au sujet de l'espéranto par exemple, je trouve que c'est une utopie. Au temps des messes en latin au moins tout le monde le comprenait un peu, je ne suis pas du tout intégriste mais je n'aime pas ces messes nouveau style. D'ailleurs, pour ne rien te cacher, bien que je ne sois pas incroyante, je n'y vais plus car je n'arrive plus à être "dans le bain". Je prie dans mon coeur et dans ma tête.

Bernadette 15/08/2009 10:42

A propos de l'Ascension et de l'Assomption et de ce que j'ai écrit, on peut aussi penser que la compréhension de toutes les langues lors de la Pentecôte fait penser à une conférence internationale avec traduction dans l'oreillette ! Il n'y a rien d'hérétique là-dedans (je me méfie des gens à l'esprit trop strict...).